13 SEMAINES AND CO

COUP  DE  PROJECTEUR


Un entretien pertinent et rythmé à propos de la sortie du livre de Morgane sur la téléréalité d’enfermement, via son expérience dans Secret Story 5. Au fil de son émission intitulée “En toute intimité”, Sam Zirah aborde les questions essentielles sans détour ni flagornerie. On sent que le travail en amont a été fait consciencieusement. Le livre a été lu avec attention. L’interview a été documentée et construite de façon claire et précise. L’échange est bien dosé, avec une répartition du temps de parole et un équilibre remarquables, deux éléments qui font souvent défaut à bon nombre de pseudo-professionnels officiant sur des chaînes télévisées décevantes. Bref, le duo entre le jeune Youtubeur Sam Zirah et la jeune auteure Morgane Enselme fonctionne à merveille. On ne voit pas le temps passer et on apprend beaucoup de choses. Pour une immersion plus en profondeur dans ce sujet encore méconnu, il faudra se plonger dans la lecture de “13 Semaines”.

3 thoughts on “13 SEMAINES AND CO

  1. Bonjour – Ayant écouté toute la vidéo, mon attention a retenu 2 termes: mafia – écrivain
    A) MAFIA – SZ donne (42,34) la définition de « mafia » en ces termes: « association secrète servant des intérêts privés par des moyens illicites et recourant à la violence  » définition qu’on retrouve en cette page: https://www.bde.enseeiht.fr/clubs/prohibi7/fiche/ Morgane dit « ça colle car il y a une forme de violence »; précédemment elle a évoqué des « intérêts privés par des moyens illicites »; Mais peut-on dire que c’est une association secrète ? Elle est secrète dans la méthode (d’où l’intérêt du livre de Morgane), mais pas secrète en soi, les statuts de l’organisation étant sans doute publiques (je n’ai pas vérifié) Disons que la définition qui collerait le mieux aux propos de Morgane est celle à plusieurs volets:
    https://www.cnrtl.fr/definition/mafia – à confronter avec https://fr.wikipedia.org/wiki/Mafia ou https://dictionnaire.lerobert.com/definition/mafia
    (c’est important d’employer les bons mots, et là, « mafia », c’est limite, quoique…)
    ___________________________________________________
    B) Ecrivain: Morgane dit à 52,22 j’ai écrit un livre… auquel SZ fait suite par « et justement, pour écrire un livre, pour y mettre autant d’intensité, ça veut dire qu’il y a une séquelle qqp, une blessure » – Il y avait un besoin, —, ce besoin de rétablir la (ma) vérité, — répond Morgane, ajoutant plus loin qu’elle avait le coeur qui battait d’écrire telle ou telle chose vécue là, etc Et à 57,27 je suis devenu écrivain
    Selon https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89crivain Un écrivain est une personne qui est habile dans l’art d’écrire ou une personne qui rédige des ouvrages littéraires – C’est aussi https://www.cnrtl.fr/definition/%C3%A9crivain — Morgane fut habile à retranscrire des faits ressentis et vécus par une trame de phrases organisées; elle s’est forgé un art d’écrire son vécu de cette expérience le plus consciencieusement possible; Mais j’aurais envie de lui dire: continuez sur un autre thème, n’importe lequel, au moins pour vous-même, car tout l’effort d’écriture que vous avez déployé là, ne le laissez pas s’éteindre, s’évaporer, poursuivez-le avec un autre vécu personnel ou sur quelqu’un, en repoussant vos limites un maximum, y compris dans l’imagination! Aujourd’hui, elle a été l’auteur d’un livre où se mêlent information et ressenti d’une chose réelle, tout en étant l’auteur de vidéos sur tel ou tel sujet qui la passionne ; demain elle peut avoir composé des textes plus ou moins courts évoquant d’autres faits, une ou des personnes, une ou des choses sur lesquelles elle se sera appliquée à trouver les bon mots et fabriquer une trame qui tisse harmonieusement des phrases!
    Si on reprend la définition de Macaire ETTY à la fin de son article http://www.100pour100culture.com/le-billet/y-a-t-il-une-difference-entre-auteur-et-ecrivain/ : « L’écrivain a une conscience de l’écriture. Il ne cherche pas simplement à communiquer ou à faire passer un message, il est en quête du beau. Contrairement à l’écrivain, l’auteur d’un ouvrage portant sur l’économie ne cherche pas à plaire mais à passer de façon pragmatique un message. En bref, l’écrivain est avant tout un artiste, c’est-à-dire, un pourvoyeur d’émotions. Il exploite toutes les ressources de la langue (les images, les sonorités, la syntaxe, la disposition des mots etc.) pour donner à son message une dimension esthétique » – Morgane est aujourd’hui l’auteure d’un livre d’une telle intensité qu’elle peut devenir une écrivaine si elle continue à s’éprendre des mots en les modelant à sa manière pour traduire sa sensibilité et perception de la vie, sa vie, n’importe quoi ou qui d’autre – tout comme en art, tout peut faire l’objet d’un dessin: une bouteille, des assiettes, aussi bien qu’un paysage ou une foule ! Voyez les peintres anciens comme Zurbaran https://fr.wikipedia.org/wiki/Nature_morte_aux_cruches_(Zurbar%C3%A1n) ou lisez-écoutez les interviews de Leila Slimani tel que https://www.youtube.com/watch?v=ZsUvBUfha68

  2. Désolé pour quelques fautes de français ici ou là, cela m’est difficile d’écrire sur fond lumineux. Par ailleurs je ne me suis exprimé que sur deux mots, deux détails en quelque sorte, sans évoquer le reste et le geste qui est si important et courageux. Cependant il m’a semblé important d’encourager Morgane à poursuivre l’écriture, et c’est en fait l’objet de ce long commentaire (désolé, j’ai fait au plus court, en direct) ; je compte sur Papa Brigitte pour le lui transmettre. Merci pour ce bel et riche interview !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *