LES ENFANTS DE LA QUARANTAINE…

AU  SALON  DE  LA  MUSIQUE  !


Que faire lorsque l’on est musicien et que ce satané coronavirus vient annuler tous les concerts et les contrats prévus ? Et bien tout simplement continuer à faire de la musique… mais en famille ! C’est le défi qui a été relevé – et avec quel brio ! – par Colt Clark, artiste américain établi sur la côte ouest de Floride, dans les environs de la ville de Tampa. Ce n’est ni de la musique chambre, ni du garage band, mais plutôt de la performance de salon, option family style, avec interactions et transmissions intergénérationnelles en prime.


En compagnie de ses trois enfants, il a créé la formation Colt Clark and the Quarantine Kids (littéralement, Colt Clark et les Enfants en Quarantaine, ou encore les enfants confinés) et a augmenté le temps dévolu aux cours de musique lors du travail scolaire à domicile. Au programme les grands classiques : The Beatles, Paul Simon, Bruce Springsteen, Elvis Presley, Prince, et de nombreux autres univers revisités avec une fraîcheur et un talent surprenants : Bob Marley, The Rolling Stones, Van Morrison, Tom Petty, Creedence Clearwater Revival, The Buggles, Lynyrd Skynyrd, Electric Light Orchestra, Pete Townshend, The Monkees, Ben E King, Bob Seger, Pearl Jam, John Denver, Mungo Jerry, Neil Diamond… L’objectif de départ était à la fois simple et ambitieux : être capable d’interpréter chaque jour un morceau différent et le poster sur internet afin de divertir les gens, afin de leur faire oublier, durant quelques minutes au moins, les affres du confinement.

Beckett, 8 ans, à la batterie et aux percussions, Cash, 10 ans, à la basse et à la guitare, et la petite dernière, Bellamy, 6 ans, à la présentation, aux chœurs, à la danse et toujours au premier plan, ont donné le maximum à chaque enregistrement. Aubree, la maman s’est postée derrière la caméra. Photographe de profession, elle s’est métamorphosée en régisseuse, vidéaste, community-manager et attachée de presse. En quelques jours à peine, leurs prestations ont été remarquées et commentées bien au delà de ce qu’ils auraient pu imaginer. Leur notoriété a suivie une courbe exponentielle. Les chaînes de télévision nationales sont entrées dans la danse et la petite famille s’est retrouvée propulsée sur le devant de la scène, non seulement aux USA, mais sur tous les continents de la planète.

Leur chaîne YouTube cumule déjà des millions de vues. Elle devrait atteindre les 70.000 abonnés fin mai 2020. De quoi aborder le mois de juin avec le sourire… et presque une centaine de vidéos musicales proposées ! Le Covid 19 aura finalement eu le mérite de rendre virale une aventure artistique familiale qui, sans lui, n’aurait peut-être jamais existé. Et pourquoi ne pas espérer que cette initiative puisse devenir contagieuse et faire des émules dans le monde entier ? Avec l’envie de savourer pleinement et autrement le présent, entouré de ceux que l’on aime. Colt Clark et ses enfants nous rappellent que ce lien demeure essentiel dans l’existence humaine. Come Together. Rassemblons-nous.  Un credo qui fait écho à une autre chanson, composée à la même époque par un musicien anglais un peu connu : Imagine all the people living for today. Imagine all the people living life in peace… Imagine…

Et comme c’est tellement bon, on vous en remet un second, pour la route :

One thought on “LES ENFANTS DE LA QUARANTAINE…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *