BILAN

LES  CHIFFRES  COMMENCENT  À  PARLER…

 


On voulait des chiffres représentatifs et des données significatives. On commence à les obtenir. Didier Raoult les communique depuis quelques jours. Certaines statistiques sont frappantes, par exemple un taux de mortalité cinq fois supérieur à Paris qu’à Marseille et aucun décès constaté en dessous de 60 ans pour les patients traités par le fameux protocole à base d’hydroxychloroquine. Comme beaucoup le pressentaient, ces statistiques tendent à donner raison au professeur Raoult. Bizarrement, tous ses détracteurs, qui le combattaient à grand renfort de schémas prédictifs ou qui prévoyaient son discrédit après des études sur des échantillons de grande taille, sont bien incapables de le contrer sur ce même terrain statistique. Est-ce parce que les chiffres leur manquent ? Ou parce que ces chiffres ne vont pas dans le sens qui les aurait tant arrangé ?

One thought on “BILAN

  1. Depuis votre publication de cette vidéo, les détracteurs du professeur Raoult sont parvenus (peut-être rien qu’un moment, aux conséquences néanmoins graves puisque interrompant officiellement toute prescription) à jeter le discrédit sur l’expérimentation du professeur Raoult; cependant commence à poindre que les détracteurs ont fondé leurs conclusions sur le rapport LancetGate, bidon comme dit Raoult, puisque les sources de ce rapport proviennent d’une société qui n’aurait d’existence que le nom:
    http://www.francesoir.fr/societe-economie/lancetgate-surgisphere-la-societe-qui-fourni-les-donnees-letude-est-elle-serieuse
    Plus intéressant encore, est cet article d’un Collectif de Citoyens qui se veut objectif et semble l’être:
    http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes-politique-france/seules-sont-perdues-davance-les-batailles-quon-ne-livre-pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *