3 thoughts on “PLAGE D’INCERTITUDE

  1. Et en Italie, c’est pire!! À Florence, un «collier» de distanciation sociale: dispositif (…) qui signale avec un son, des vibrations et des lumières que la distance minimale autorisée
    https://www.youtube.com/watch?v=eHXZNgcr8NI
    https://www.lefigaro.fr/international/l-italie-mise-sur-la-biotechnologie-pour-son-deconfinement-20200517
    Quelle horreur! Quel abaissement de l’homme: pire que des chiens!
    Et 3 ans de prison pour défaut de port du masque au Qatar (dont l’influence pèse en France depuis Sarkozy)
    https://www.lopinion.ma/Qatar-trois-ans-de-prison-pour-defaut-de-port-du-masque_a3367.html
    https://www.liberation.fr/france/2015/02/06/sarkozy-le-tres-cher-ami-du-qatar_1197346

  2. Je déteste devoir porter ce que Silvia Ricci Lempen nomme très justement « notre petit niqab blanc portatif, renonçant à la liberté de respirer sans entraves et de communiquer avec les autres face à face »
    https://blogs.letemps.ch/silvia-ricci-lempen/2020/02/28/le-masque-et-le-niqab/
    Muselière, oui – Niquab, terme plus significatif encore dans ce pays qui pourtant le condamnait il y a peu!
    Masque, traçage et flicage pour soit disant nous protéger, en fait nous asservir:
    https://www.lepoint.fr/societe/secret-medical-consentement-du-patient-toutes-les-digues-ont-cede-13-05-2020-2375278_23.php
    Après le « tous coupables » de l’état d’urgence contre le terrorisme dont certaines dispositions sont devenus force de loi, voici le « tous infectés », tracés, fichés, contraints par des brigades et des médecins payés au résultat, « provisoire » qui va devenir sous une forme ou une autre définitif!
    Et le refrain « protectionniste » concernant les +65 ans repart de plus belle: merci Veran-Macron!
    Le Covid en soi n’est rien à côté de ses effets… causes de notre oppression décuplée et durable!

  3. https://reporterre.net/Priver-les-Francais-de-nature-la-societe-de-controle-jusqu-a-l-absurde
    Tout lire, notamment: « criminaliser des randonneurs, ça dépasse la limite du bon sens. Si on est en guerre, on doit avoir une gestion de l’effort de guerre qui doit être intelligente. Fliquer la montagne, faire la traque à de pauvres promeneurs et choper un ou deux contrevenants, ce n’est pas concevable, au niveau des moyens ». (Photojournaliste et alpiniste Guillaume Vallot, en (Hautes-Alpes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *