PHYSIONOMINISTRE

SANS  BLAGUE  ?!


J’adore les unes de presse qui sont si explicites qu’il n’y a plus besoin d’ouvrir le journal pour savoir quel jeu de dupes est en train de se jouer. Il y a 48 heures, afin d’annoncer la virée insulaire d’Edouard Philippe, le quotidien Corse Matin a fait fort. « J’arrive en Corse très ouvert » : telle apparaissait, en gros titre, la citation phare du premier ministre, à côté d’un portrait éloquent, véritable délit de faciès évoquant à peu près tout sauf l’ouverture. Du foutage de gueule à l’inflexibilité, en passant par la défiance, l’inimitié, la fourberie, j’en passe et des meilleures, on peut percevoir toute l’hypocrisie de la démarche et de la situation. Reste à savoir si, de la part du journal et de ses lecteurs, est recherchée une lecture premier ou second degré.

3 thoughts on “PHYSIONOMINISTRE

  1. La majorité nationaliste a remporté les territoriales de 2015, puis celles de 2017 avec un score impressionnant de 56% avec 3 députés sur 4. Cette majorité a fait campagne sur l’autonomie. Le candidat Macron a dit qu’il était favorable à l’autonomie dans son meeting de Furiani, et sur l’estrade trônaient les 3 drapeaux corse, français et européen. Pour info dans le bureau de nos deux présidents, Gilles Simeoni et Jean Guy Talamoni, seuls les drapeaux corse et européen sont présents.
    Lors les deux discours de Macron d’Ajaccio et de Bastia ( avec la présence de la sinistre momie de Chevènement ) seuls drapeaux présents sur l’estrade étaient les français et européen. De plus, nos deux présidents ont été fouillés, sans doute de crainte qu’un des deux ne cache un revolver pour tirer sur Macron.
    Dans son discours de Bastia, Macron a dit non à tout, en refusant les résultats du suffrage universel.
    Jean Guy Talamoni prétend que ce gouvernement français fabrique des indépendantistes.
    Macron ayant joué son Rajoy, il est intéressant de noter que le traitement scandaleux réservé aux indépendantistes catalans a fait croître le vote des indépendantistes aux européennes et aux municipales.
    Le dernier voyage de Macron en Corse a été catastrophique. En espérant couper l’herbe sous les pieds de notre majorité nationaliste, il a convoqué les 360 maires de Corse. À peine 80 personnes étaient présentes, en faisant entrer des non maires pour faire nombre, y compris des personnes condamnées par la justice pour corruption.
    Évidemment, Philippe a écouté une nouvelle fois les revendications nationalistes sans rien dire , mais nous n’avons aucune illusion.
    Ceux qui risquent de passer un mauvais moment, ce sont les maires non nationalistes aux municipales de 2020 .

  2. Merci Fanny pour cet éclairage insulaire.
    Et je ne parle pas de la lampe de camping à l’effigie du « nounours bleu » !

    Pourtant, ce « Physiosinistre » a une tête congestionnée de bombonne de gaz prête à éclater. Peut-on trouver mieux comme ouverture d’esprit ?
    Je n’en suis pas « Sartène »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *