VICTORIA SEXA

MAIS TOUJOURS EN ABRIL



Victoria Mérida Rojas est née le 4 juillet 1959 à Madrid, a grandi à Malaga puis est revenue dans la capitale espagnole pour assouvir sa passion pour la danse et la comédie. À huit ans, elle se rêvait gymnaste mais la danse classique devînt rapidement comme sa vocation première.  Diplômée du Conservatoire national de danse de Madrid en 1974, elle se lance dans l’aventure cinématographique. Les fées qui étaient présentes autour de son berceau lui prouvent alors qu’elles sont toujours là.

À 16 ans, elle apparaît aux côtés d’Audrey Hepburn et Sean Connery dans le film “La Rose et la Flèche”, de Richard Lester, sorti en 1976. C’est un tout petit rôle mais un grand pas pour la jeune actrice qui prend le nom de Victoria Abril. Dès l’année suivante, elle marque le coup avec une partition beaucoup plus ambitieuse dans le film “Cambio de Sexo”, de Vicente Aranda. Elle y incarne un garçon qui veut devenir une fille. En 1977, pour le cinéaste comme pour l’actrice, le pari est très périlleux. La thématique n’est pas encore à la mode. Les réactions du public et de la critique demeurent incertaines. Pourtant, Victoria en ressort avec l’image d’une des jeunes actrices espagnoles les plus prometteuses. Elle enchaîne d’autres films tout en jouant les animatrices-présentatrices de jeux télévisés mais bifurque vers le cinéma français dans les années 1980. La France l’adopte instantanément mais Pedro Almodovar en fait sa muse dès le début des années 1990.

De jeune première acidulée et sexy à ses débuts, Victoria vient de passer aujourd’hui dans le camp des interprètes adulées et sexa. Sexa comme sexagénaire… ce qui ne change rien à son sourire, son accent, sa spontanéité et son éternel optimisme, toujours aussi communicatif. On ne lui souhaite donc pas un joyeux anniversaire, pléonasme de chaque jour en ce qui la concerne. On attend plutôt de la revoir rapidement, sur petit ou grand écran, dans une prestation forcément hors cadre et un tantinet révolutionnaire. ¡ Hasta la Victoria, siempre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *