IRASCIBLE…

IRASCIBLE… ET INADMISSIBLE.


Dimanche dernier, dans le douzième arrondissement de Paris, le chauffeur d’une grosse berline noire refuse la priorité à un malvoyant et à son accompagnateur engagés sur un passage piétons. L’accompagnateur donne alors une petite tape du plat de la main sur le toit du véhicule. Ce geste anodin déclenche aussitôt une réaction totalement disproportionnée de la part du conducteur, qui bondit hors de sa voiture et s’en prend violemment aux deux piétons.

Insultes («vieux con» à l’encontre du non voyant et «tas de merde» à l’encontre de son accompagnateur), coups-de-poing, gifles brutales balancées à tout va : l’automobiliste irascible perd tout contrôle et entre dans une colère noire. La passagère de la voiture, qui tente de s’interposer, manque même de prendre une baffe perdue ! Les deux victimes ne doivent leur salut qu’à l’intervention d’autres passants et à la menace de l’un d’eux d’appeler la police. Le butor grossier, qui n’a cessé d’aggraver son cas devant les caméras des badauds, regagne alors son cher véhicule et décampe sans plus attendre.

Diffusée sur les réseaux sociaux, la vidéo prise par un cycliste a suscité une indignation générale. La fédération des aveugles de France a incité les victimes à porter plainte rapidement. Identifié puis convoqué au commissariat du XIIe arrondissement, le chauffeur a été placé en garde à vue pour « violence sans ITT (Incapacité totale de travail) sur une personne vulnérable ». Il n’est pas certain qu’il admette et regrette ses agissements excessifs. On en viendrait presque à espérer qu’il reproduise à l’identique son comportement agressif à l’égard des policiers l’interrogeant. Il y a des bavures qui se perdent… mais qui pourraient, somme toute, s’avérer très pédagogiques.

PS : selon le code de la route actuellement en vigueur, refuser la priorité à un piéton engagé sur un passage clouté entraîne un retrait de six points du permis de conduire et une amende de 125 euros.

3 thoughts on “IRASCIBLE…

  1. Je m’excuse de tomber dans la vulgarité, ce personnage (sic ! ) n’est qu’une grosse M…. !! Là seule chose qu’il méritait, c’est de prendre une belle « branlée ». Qu’il ait été étourdi et s’excuse aurait été le minimum à faire. Sinon, pour la police, leur minimum à eux, aurait été de lui confisquer sa voiture. Et son permis. Qu’il apprenne à devenir piéton, cet imbécile.

  2. Lorsque l’Homme ne considère plus ses semblables, en plus avec un handicap, alors la tyrannie s’amorce.

    Je me demande, lequel des deux est « aveugle » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *