GRATOS : 2 ALLERS-RETOURS PARIS – LOS ANGELES !

LES  BONS  PLANS  DE  MORGANE


Début janvier 2019, Morgane est partie à la conquête de l’Amérique. Ma fille a décidé de s’envoler vers Los Angeles. Quoi de plus normal pour qui veut vivre de sa passion pour le septième art et écrire des scenarios de séries tv ? Inutile de le préciser : abandonner la capitale parisienne pour emménager dans La Mecque du cinéma demande beaucoup de détermination, et autant de débrouillardise. Mais l’enfant prodige est aussi partageuse. Elle nous envoie une jolie carte postale sous la forme d’une vidéo dans laquelle elle nous livre son top ten made in L.A… Et vous propose par la même occasion de gagner deux billets d’avion aller-retour Paris – Los Angeles ! Comment participer à ce concours ? Rien de plus simple : il suffit de regarder la vidéo jusqu’au bout, puis de laisser un commentaire en précisant le ou les endroits que vous aimeriez visiter à Los Angeles. Attention ; vous n’avez qu’une petite semaine pour concourir. Alors, clap de départ et… Action !!!

 

3 thoughts on “GRATOS : 2 ALLERS-RETOURS PARIS – LOS ANGELES !

  1. Personnellement belle enfant,
    j’aurais été bien plus rassurée de vous savoir à Montréal ou Vancouver, véritables cités cinématographiques, qu’en cette « cité des anges » n’ayant jamais eu d’angélique que le nom et où sifflent encore les balles perdues… mais pas pour tout le monde, des Crips, des Bloods et autres pantins fratricides de la CIA, y volent bas quelque soit la saison.
    .
    Sachez quand même qu’il serait criminel de traverser celle ci sans passer par la mythique demeure du divin créateur Tyrell dans le désormais légendaire « Blade Runner » de Ridley Scott, d’après le roman prophétique de Philip Kindred Dick (qui contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, n’est pas un acteur porno), Ennis House de l’architecture Frank Lloyd Wright, au 2655 Glendower Avenue, dans le quartier Los Feliz.
    .
    Villa d’inspiration Maya ayant vue aussi les tournages de « Rocket Man », alias « The Rocketeer » de Joe Johnston en 1991, (le film, pas le meilleur ami psychopathe de Mickey Trompe) mais aussi dans « House on Haunted Hill » de William Castle (sorti en France sous le titre : « La Nuit de tous les mystères ») en 1959, le « Karaté Kid 3 » de John G. Avildsen en 1989, « Grand Canyon » de Lawrence Kasdan en 1991 mais aussi refuge d’Angel (alias David Boreanaz) dans la série culte « Buffy the Vampire Slayer (« Buffy contre les vampires) de Joss Whedon (« Firefly », « Serenity »…) et désormais à vendre for A fistful of dollars.
    .
    Sinon, coté dépaysement et diversité,
    souvenez vous que même ce sacré angeleno de Jean Roger Gouyé, dit Jean Yanne, accompagné de Jacques Martin, Yves Mourousi et l’Amiral Olivier de Kersauson, en 1981, avait vanter les mérites de… son nougat, ses berlingots, son champagne, son pétrole, sa base américaine, son école de peinture, son port-franc, ses porte-conteneurs, ses grues, sa Vierge (la seule apparue à un feu de signalisation), son exquis grospoutard (le seul fromage dont la croûte est à l’intérieur), ses choupettes, ses cireurs de babouches, ses pignoleurs et ses brandouilleuses, son haut, son bas, son chantier, son détroit, son adagio non tropo, sa cathédrale, sa synagogue en saindoux, ses mosquées, ses fumeries… de saumons, sa radio libre… très très active, ses plages et ses stations de ski… même si celles ci ne valaient ni celles de Bordeaux, des flics à Sttropez ou de Bahia, ni même celles d’Aspen ou de Bogota.
    .
    Sinon pour le billet, ne vous billez pas,
    L.A. je connais déjà et ne voudrais pas finir, en raison de mon opinion sur ce qui fut pour certain, la Patrie de la Liberté, à Guantanamo en faisant une escale impromptue à Santiago de Cuba ou à Mariana Grajales. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *