MORGANE vs TÉLÉRÉALITÉ – Suite et Fin.

MISE  À  JOUR


Le 2 janvier 2019, Morgane publia sur YouTube une vidéo qui exposait sa vérité sur la téléréalité. Malgré un format inhabituel de 33 minutes, elle enregistra près de 3 millions de vues en trois semaines ! Bon nombre de réactions et de commentaires prolongèrent le débat, que ce soit sur internet, en presse écrite ou audiovisuelle. Les témoignages de soutien envers Morgane se multiplièrent, tout comme ceux d’indignation à l’encontre des sociétés de production et de leurs pratiques détestables dans la mise en place de ces programmes.

Cherchant à minimiser puis à banaliser ces agissements douteux, quelques défenseurs de la téléréalité, qui en étaient également les salariés, tentèrent des justifications maladroites. Elles résonnèrent rapidement comme des aveux manifestes. Les gens habitués à construire sur le mensonge ont ceci de particulier qu’ils ne se rendent plus compte de l’énormité des boniments qu’ils profèrent.  Ils échafaudent des Tours de Pise argumentaires qui mettent en évidence leur duplicité. Leur raisonnement bancal et leurs explications fallacieuses deviennent autant de pièges qu’ils se tendent à eux-mêmes… Et qui finissent par flanquer par terre une défense de toute façon impossible.

Dans sa précédente vidéo à propos de la téléréalité, Morgane a réussi à dépeindre sa version des faits avec une distanciation et une sincérité qui a plu au grand public. Les sept ans de réflexion qui ont précédé sa réalisation y sont évidemment pour beaucoup.  Aujourd’hui à 9000 km de la France, c’est avec un recul encore différent que ma fille effectue une seconde mise au point sur le sujet. Probablement la dernière, avant de se lancer à l’abordage d’horizons moins pollués.

2 thoughts on “MORGANE vs TÉLÉRÉALITÉ – Suite et Fin.

  1. J’ai vu la version intégrale du témoignage de Morgane sur YouTube.
    Passionnant, émouvant et révoltant à la fois
    Hommage à votre courage à toutes deux pour cette prise de parole et ce cri du coeur.
    Je vous suis. Je te suis, Brigitte. Merci.
    Il y a beaucoup de « pain sur la planche » pour l’année qui débute.
    Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *