ABOLITION

PROCURATION  À  VIE

Le vendredi 18 septembre 1981, sous l’impulsion de Robert Badinter, alors garde des Sceaux, l’Assemblée nationale votait l’abolition de la peine de mort en France. Sur 482 députés, une majorité de 369 se prononça en faveur de cette réforme. Ils furent tout de même 113, à voter contre, soit près du quart de cette honorable instituion. Mais, comme le prétend un proverbe russe : « Instruire un imbécile ? Autant soigner un mort » !

Le problème avec la peine capitale, c’est que d’un côté comme de l’autre, tout le monde a un avis bien tranché sur la question. Pour donner un peu de corps à cet article, tout en gardant la tête sur les épaules, il est bon de consulter quelques sentences célèbres en la matière. La sélection qui suit n’est évidemment pas exhaustive (si d’autres exemples surgissent, il sera toujours bon de les ajouter en commentaires) mais elle plaide pour un champ de réflexion élargi. C’est une sorte de cour suprême dont les avis, pour peu qu’ils demeurent purement consultatifs, sont toujours bons à prendre :

« Si Louis XVI eût aboli la peine de mort, comme il avait aboli la torture, sa tête ne serait pas tombée ».
Victor Hugo.

« Il est à peu près évident que ceux qui soutiennent la peine de mort ont plus d’affinités avec les assassins que ceux qui la combattent ».
Rémy de Gourmont.

« L’hérétique n’est pas celui que le bûcher brûle, mais celui qui l’allume. »
Francis Bacon.

« Si l’on veut abolir la peine de mort, en ce cas, que messieurs les assassins commencent ! »
Alphonse Karr.

« La différence entre les partisans de la peine de mort et ses adversaires réside dans le fait que les premiers s’identifient d’instinct aux victimes, et les seconds aux assassins. »
Maurice Toesca.

« L’interminable débat sur la peine de mort n’est pas juste à l’égard de celui qui prémédite un meurtre. »
Lord Fischer.

« Ceux qui croient à la valeur dissuasive de la peine de mort méconnaissent la vérité humaine. La passion criminelle n’est pas plus arrêtée par la peur de la mort que d’autres passions ne le sont qui, celles-là, sont nobles. »
Robert Badinter.

« Je suis pour la peine de mort, avec sursis ! »
Pierre Dac.

« Un juge qui, autorisé par la loi à punir d’une moindre peine, prononce la peine de mort, est un assassin et un barbare. »
Voltaire.

« Ceux qui sont contre l’avortement sont ceux-là même qui sont pour la peine de mort. »
Guy Bedos.

« Prendre une vie quand une vie a été perdue est une revanche, pas la justice. »
Desmond Tutu.
 …
« La peine de mort est abolie dans plusieurs nations de l’Europe sans qu’il s’y commette plus de crimes que dans les pays où subsiste cette ignoble pratique. »
Anatole France.
 …
« On n’abolira jamais complétement la peine de mort en France car, au train où vont les instructions, il y aura toujours des prévenus qui mourront de vieillesse. »
Alfred de Vigny.
« Œil pour œil rendra le monde aveugle. »
Mahatma Gandhi.
« L’assassinat sur l’échafaud est la forme la plus exécrable d’assassinat, parce qu’il est investi de l’approbation de la société. »
George Bernard Shaw.
 …
« C’est le travail des penseurs de ne pas être du côté des bourreaux. »
Albert Camus.
 …
« Je vous le demande en votre âme et conscience : sans la peine de mort, est-ce la peine de vivre ? ».
Pierre Desproges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *