ÉLECTION SULFUREUSE

TOUT  FEU  TOUT  FLAMME


Avait-elle un pressentiment en entrant sur scène avec une démarche quelque peu hésitante ? Était-ce le poids de sa coiffe conjugué à la hauteur de ses talons qui perturbait son élan ? À Cuisnahuat, au Salvador, une malheureuse candidate à l’élection de la “Reine de la Moisson” a vu ses chances de remporter le concours partir en fumée en même temps que sa coiffe monumentale était incendiée par un chandelier humain, étrange croisement de garde royal de Cléopâtre et de candidat bêcheur dans Koh-Lanta. Ce porte-torche fautif (mais les organisateurs du défilé l’ont été tout autant) n’a d’ailleurs rien tenté pour venir en aide à la concurrente malchanceuse. On dirait même qu’il s’esquive en se préoccupant davantage de ces deux flambeaux que de sa victime. Il y a des pays où devenir miss n’est décidément pas de tout repos. Ça devient de plus en plus chaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *