TIR GROUPÉ

ARMES  FATALES

En ce début d’exercice 2017/2018 , l’équipe de France féminine de biathlon enchaîne des résultats sportifs très mitigés. Nos coureuses pointent toujours parmi les meilleures en temps de ski mais pêchent singulièrement au niveau du tir. Même si elles ont réussi à accrocher in extremis un podium (troisième place) dans l’épreuve du relais, ce week-end à Hochfilzen en Autriche, on est loin des performances qui les faisaient bondir de joie il n’y a pas si longtemps. La semaine prochaine, lors de l’étape française de coupe du monde, au Grand Bornand, il faudra qu’elles soient bien meilleures tireuses pour être aussi bonnes sauteuses.

Un des entraineurs interrogés à ce sujet prétend qu’elles doivent trouver le moyen de se libérer et d’arriver sur le pas de tir totalement décomplexées. Une suggestion pertinente que l’on peut assortir d’une proposition annexe. Pourquoi ne pas adopter une tenue plus “décomplexée” elle aussi, qui pourrait influencer positivement les juges officiels, tout en modifiant légèrement leur armement, afin de dégommer les cibles de façon beaucoup plus radicale ? Une idée à soumettre à la fédération française… Et un moyen aussi d’augmenter la pénétration d’une discipline sportive encore mal aimée des médias et du grand public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *