3 thoughts on “AFFAIRE WEINSTEIN

  1. Je me souviens aussi dans le Paris-Brest : il était assis à côté d’une Religieuse entrain de fredonner un air d’Opéra. En un Éclair, il lui proposa un Sucre d’Orge. Elle lui répondit qu’elle n’aimait pas les Guimauves. Dépité, il replongea dans un script de Millefeuilles qui racontait l’histoire d’une Brésilienne. À mi-lecture, il le reposa estimant que c’était du Flan. Bref, j’avais en face de moi un grand gourmand pas très fin. Bisous les filles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *